Nos dernières infos...

1427182950


Vous trouverez ci-joint le travail d'un nouveau militant à la cause de la justice et de la vertu politique de  la commune d'Aunat 

1427182760
1427104002

Polémique



Alors que le seigneur du château départemental s'insurge d'une étude effectuée par la la start up Home'n'Go, nous vous communiquons la notation effectuée par Contribuables associés, extraite des chiffres du ministère des finances.

Jugez vous-même comment le seigneur Viola gère son fief, comment ses serfs payent les impôts à sa gloire, d’ailleurs son récent souhait est d''endetter le Département seul secteur ou encore sa gestion était dans les clous.

Alors que depuis des années le Département à la mainmise sur la totalité des ressources, créant des associations et syndicats afin de verrouiller toute activité en son domaine, prenant même le pas sur les chambres consulaires pour le commerce et l'agriculture. 

1427105104
1426621829

L'IMPOSTURE DE NOS ELUS

                                                   A Vous audoise et audois de JUGER !!!!

C'est fou ce que nos élus font pour le bien de leur concitoyens!!!!!
Le président du Conseil Général  Mr Viola une fois élus s'empresse de faire venir au département sa secrétaire de Mairie et devinez dans quelle condition!
échange de bon procédés , aprés les municipales Mr Maugard maire de Castelnaudary demande au nouveau Maire de Trèbes de prendre son fils  Florian à la Direction de la commune de Trèbes et Mr Ménassis nouvel élu demande à Mr Maugard Maire Chaurien de prendre son neveu à Castelnaudary !!!!! Ben voyons mais si l'on cherche on vas entrouver d'autres anomalies.
Bizarre aussi que Mr Maugard reconnaisse avoir souvent augmenté les impôts de sa commune et en plus le voila qu'il démissionne du PS , MAIS NE VIENT IL PAS DE DIRE QU'IL EST TOUJOURS A GAUCHE voila comment il a trompé ses électeurs.
Mr Viola ,lui continu de cirer les pompes des Présidents de région afin d'essayer d'avoir un bon strapontin;Il ne souhaite pas être tête de liste aux régionales Ben voyons ,c'est un peu dangereux n'est ce pas c'est risqué que diable . Pas assez d'argent  au département que diable le voila pret à faire un emprunt,bien sur sur le dos des audoises et audois pour parait il investir ,investir ou,dans quoi ,on aimerais bien le savoir.A moins que ce ne soit que pour aider les petits copains !!!!!
Peut être aussi pour le fameux plan Marschal "le nouveau Pays Cathare"
Effectivement le Tourisme rapporte! Tout le monde se plaint et pas de quoi pavoiser pour 800 000 euros de rapport L'an dernier ,et combien de millions d'euros dépensés durant des Années pour un si maigre butin Il y a beaucoup de questions à se Poser 
Enfin par les temps qui courent pas un élus ne parle pose fiscale ou grandes économies .....à droite comme à gauche pas un mots ,....AH si nous n'augmenterons pas les impôts (le taus d'imposition ) mais c'est oublier que d'une part le gouvernement à voté en 2014 les nouvelles assiettes ,mais que les collectivités vont percevoir moins d'argent ,il va bien falloir combler!!!!!!N'est pas messieurs
Voila cher Concitoyens  Pourquoi en  région Parisienne on nous taxe de petite Corse.on se distribue les poste ,le copinage et surtout on essaie de verrouiller un peu la presse.
Enfin en pensant aux agriculteurs et viticulteurs ,nous n'oublions pas le voyage de certains élus en Chine pour soit disant défendre nos paysans.Le résultat ne s'est pas fait attendre rachat par les chinois de certains vignobles du Minervois,dans quelque temps ,vous verrez ce sera d'autres mains étrangère qui vont arriver pauvres viticulteurs ils n'ont rien vu venir.Nous prenons date mais nous aurons d'autres occasions de venir vous parler de d'autres découvertes et de dossier sur lesquels nous travaillons 
 A vous toutes et tous de vous faire une opinion et de réfléchir car ce n'est pas en continuant comme cela que l'on va éclaircir l'horizon pour nos enfants et petits enfants........
                                                         

1425024407



Une belle visite de soutien avec vos impôts.


Alors que Manuel Valls, 1er ministre était à Palaja ce jeudi soir afin de soutenir les candidats du parti socialiste aux élections Départementales.
Nous nous interrogeons quant au coût de ce type de déplacement et sur l’utilisation de nos impôts.
En effet ce voyage de soutien est à la charge de l’Etat sur invitation du parti socialiste. Avion pour le déplacement, service de sécurité, nombreuses forces de l’ordre employées pour sécuriser chaque lieu, chaque déplacement, le tous payé par vos impôts, quelles que soient vos opinions ou vos libertés de penser.
Sur place on ne reçoit pas un Premier Ministre avec des bouts de chandelle, n’est-il pas ?
Il ne faudrait surtout pas perdre la manne juteuse d’un des Départements les plus pauvres de France et surtout des plus imposés, où l’on vote de père en fils comme les ancêtres, faisant confiance à l’ami politique, par connaissance interposée, oubliant comment Clémenceau à leurré tout le monde en 1907, les Audois seraient-ils à vendre ou toujours naïfs comme le fut Marcellin Albert. N’auraient-ils  toujours pas intégré qu’un politique défend sa position, son statut, potentiellement celui des ses amis proches et non pas l’intérêt du peuple.
Qui paye, le PS audois, le conseil général ?
Nous nous interrogions déjà sur le coût de la garden partie du PS le 22 juin 2014 et son financement, nous avons désormais les mêmes interrogations sur cette visite de soutien, à moins que la ponction pratiquée il y a quelques mois sur l’entretien des routes ne soit réservée à la campagne, ou au soutien des amis les plus en difficulté.
 Alors que les conseillers généraux étaient au nombre de 35, les conseillers Départementaux seront désormais  38. N’aurait-il pas été plus aisé de réduire le nombre des conseillers à un par canton soient 19 élus (10 femmes pour 9 hommes ou le contraire). Si le nombre des élus fait référence à la densité de la charge de travail, pourquoi ces mêmes personnes cumulent-elles autant de postes électifs ou associatifs dans ce Département. Alors que la cour des comptes dénonce les dérives budgétaires, il suffira de créer des syndicats mixtes ou aux autres entités afin de  rémunérer toutes ces belles personnes. Vos impôts et votre sueur pourvoiront à engraisser leurs égos.
Pour notre part quelque soit le résultat de ces élections et l’étiquette politique des futurs dirigeants nous espérons rallier un maximum de contribuables afin de suivre à la trace toutes les dérives que le pouvoir draine dans son sillon à quelque niveau de responsabilité que ce soit.

Soyez nombreux à diffuser nos interventions, car il semble que le presse locale ne relaiera jamais nos propos vu son implication et sa soumission politique.

1423811225


L’UNAMECOGERA, association fantôme toujours aussi transparente.



Un petit rappel.
Le 08/09/2014 nous évoquions  sur notre site la découverte d’une association douteuse gérée par des conseillers généraux aux profits de leurs pairs, avec votre argent.
Le 17/10/2014 Monsieur Huet, Directeur de la dépêche publiait une enquête sur cette association obscure ne respectant pas ses propres statuts.
Le 24/10/2014  le Conseiller Général Stéphane  Linou interpellait le Président du Conseil Général par voie de presse.
Le 25/10/2014 Monsieur André Viola publiait une réponse dans la dépêche se présentant en victime, justifiant qu’il était normal d’utiliser l’argent du contribuable à titre associatif, alors que les conseillers généraux percevaient des indemnités.
D’ailleurs, le président « se disant blessé » réglait ses comptes avec le Conseiller Stéphane Linou.
C’est empourpré par la colère, que le  président vociféra sa diatribe agressive, et d’une intolérance sans précédant, lors d’une séance ou les micros furent éteins.
Il semble que tel Guilhabert de Castres en son fief de Fanjeaux, la parole du maître fait foi.

Depuis ces événements, il semblerait qu’une réunion ait été organisée le 10 novembre 2014 entre le Président du Conseil Général et une partie de sa garde Prétorienne.. Le bureau fantôme composé de membres transparents a  géré la crise en remettant la légalité de l’association aux calanques grecques.

Cependant, une subvention de 17 823 € a été attribuée à l’UNAMECOGERA le 24/12/2014, votée à l’unanimité des membres du Conseil général. Le président ayant été interpellé sur la mise en conformité du bureau directeur de l’UNAMECOGERA, ce dernier aurait certifié que les règles étaient respectées.
Pour notre part, nous avons sollicité le comptable départemental, afin d’obtenir la comptabilité de l’association, cette dernière n’étant pas déposée en Préfecture. Notre courrier est resté sans réponse à ce jour.
Le 12/02/2015 nous avons sollicité la Préfecture de l’Aude afin d’obtenir les documents de gestion de l’UNAMECOGERA. Le bureau directeur de cette association n’ayant pas été élu dans les normes aux dernières élections cantonales, nous nous attendions à découvrir un procès-verbal  indiquant les membres élus du bureau directeur et le rôle de chacun de ses représentants légaux.
Nous avons été « surpris » d’apprendre que la préfecture n’avait été destinataire d’aucun document de la part de cette association.

Nous nous permettons de rappeler les articles 5 et 8 de la loi du 1er juillet 1901 :
 Article 5 - Les associations sont tenues de faire connaître, dans les trois mois, tous les changements survenus dans leur administration, ainsi que toutes les modifications apportées à leurs statuts.
Ces modifications et changements ne sont opposables aux tiers qu'à partir du jour où ils auront été déclarés.
Les modifications et changements seront en outre consignés sur un registre spécial qui devra être présenté aux autorités administratives ou judiciaires chaque fois qu'elles en feront la demande.
L’article 8 - Seront punis d'une amende prévue par le 5° de l'article 131-13 du code pénal pour les contraventions de 5è classe en première infraction, et, en cas de récidive, ceux qui auront contrevenu aux dispositions de l'article 5.

Chut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 Payons nos impôts !!!!!!!!

Ne posons pas de questions !!!!!!!!!!!!

Les personnes autorisées sont là pour les dépenser.

1423473477


Association pour  le Développement  des  Rencontres et des Echanges Universitaires et Culturels », sise au siège du Conseil Général de l’Aude. Depuis, nous avons constaté que pour l’année 2014 cette association avait perçu la somme de 17 000€ comme subvention de fonctionnement de la part du Conseil Général.

Il s’avère que cette association est inconnue de  la préfecture de l’Aude depuis plusieurs années.

Nos investigations nous ont permis de découvrir que l’ADREUC avait déposé des statuts en 1987, lesquels étaint modifiés le 3 mai 1996.

Le 17 décembre 2002, le Président Jean Vaquer informait la Préfecture de la désignation de Callat Henri au poste de secrétaire et de Salvaire Gérard au poste de trésorier ; mentionnait 5 personnes membres de l’association. Le tampon de l’association stipulait que le siège social se trouvait au Conseil général de l’Aude.

 

Les statuts de cette association prévoient une réunion du bureau directeur tous les 6 mois et une assemblée générale tous les ans. A ce jour, aucun document n’a été déposé en Préfecture, que ce soit comptable ou de fonctionnement.

 

Le site internet précise que la présidente est madame Paraire Françoise, 1ère adjointe à la mairie de Fanjeaux, secondée par une trésorière. Il semble également ressortir que l’ADREUC a noué des liens privilégiés avec le Centre d’Etudes Historiques de Fangeaux, lui-même organisateur de colloques faisant partie intégrante des universités d’été de l’Adreuc (Voir article suivant ci- dessous)

http://www.lindependant.fr/2011/10/01/une-visite-de-marque,68136.php

 

Le site internet semble ne plus vivre depuis fin 2012. L’Adreuc se trouve être citée par de nombreuses associations comme partenaire dans l’organisation de rencontres ou de rassemblements d’universitaires. Cependant, ni le rôle ni  la participation de l’Adreuc est clairement définie.

 

Voici le montant des subventions perçues par l’Adreuc :

2005 = 38 112 €

2009 = 30 000 €

2010 = 26 000 €

2011 = 17 000 €

2012 = 17 000 €

2013 = 17 000 €

2014 = 17 000 €

 

Il nous semble que le Conseil général est généreux avec l’argent des contribuables ; ce dernier ne respectant pas les règlements qu’il a lui-même édictés pour l’attribution des subventions.

 

« Pour les Associations ou Maîtres d’ouvrages privés

_ Statuts signés

_ Extrait du Journal Officiel ou extrait Kbis du registre du commerce et des sociétés

_ Numéro SIREN

_ La demande de subvention par la personne dûment habilitée. Une notice explicative sur le projet ou l’opération envisagée. Calendrier prévisionnel de l’opération ou de l’action

_ Plan de financement détaillé

_ Relevé d’Identité Bancaire ou Postal »

 

Nous constatons que chaque année cette association bénéficie des largesses du Conseil Général bien qu'elle ne regroupe que peu d’adhérents départementaux, mais de nombreuses relations extérieures à notre département.

Le relationnel et le clientélisme serait-il le moteur de fonctionnement de notre département en matière d’attribution de subventions. Nous sommes en droit d’espérer que la rigueur et la cohérence en soient les premières valeurs.

- 1 - - 2 - - 3 - - 4 - - 5 - - 6 - - 7 - - 8 - - 9 - - 10 - - 11 - - 12 -